9 employés sur 10 se rendent au travail même s’ils sont malades

Courbaturé, un brin fiévreux et congestionné ? Qu’à cela ne tienne, vous réussissez à sortir du lit et à vous rendre au travail, comme 90 % des employés sondés par la firme Accountemps à l’automne 2019. Qu’est-ce qui pousse à ce présentéisme, et comment le contrer ?

La principale raison invoquée par les répondants pour justifier leur présence — plutôt que d’être au lit — est la charge de travail qui s’accumulerait en leur absence, dans plus de la moitié des cas. D’autres ne veulent pas écouler une journée de congé de maladie (33 %), tandis que plus du quart (28 %) n’osent pas rester à la maison en raison de pression de la part de l’employeur. Et il y a un effet de boucle, voire contagieux, à ce présentéisme : le fait de voir ses collègues se présenter malade au travail pousse 18 % des répondants au sondage à faire de même.

Impacts importants
Un des effets les plus directs est la propagation des virus en milieu de travail. Le sondage révèle que 9 employés sur 10 disent être tombés malades après avoir côtoyé un collègue qui l’était. De plus, un travailleur malade est nécessairement moins productif et mettra probablement plus de temps à guérir.

Mais au-delà de la maladie ponctuelle, le présentéisme peut aussi se décliner sous la forme de maladies chroniques, comme les maux de dos, de tête ou problèmes digestifs, par exemple. Plus sournois et souvent moins spectaculaires qu’une bonne grippe d’homme, ces problèmes entraînent une baisse continue de la performance du travailleur et augmentent le risque d’erreurs. À terme, l’employé souffrant est à risque de se désengager envers son travail et son employeur et de souffrir de problèmes psychologiques plus graves.

Les solutions
Un milieu de travail sain où la communication verticale est favorisée aide les employés à se sentir compris et respectés, même avec leurs virus ! Ils sentiront moins de pression à se présenter malade au travail et auront plus de facilité à proposer des options qui leur conviennent.

Les gestionnaires peuvent aussi prêcher par l’exemple en évitant de se présenter au travail lorsqu’ils sont malades. Ils peuvent également offrir des solutions aux employés qui ne veulent pas faire comme eux, en leur proposant de faire du télétravail ou en leur accordant une aide au bureau pour alléger la charge de travail le temps de se remettre sur pieds.

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#