Près de la moitié des Canadiens occuperaient l’emploi rêvé

Cela peut paraître élevé mais 47% des Canadiens affirment avoir trouvé l’emploi idéal si l’on en croit l’étude menée par la Banque de Montréal rendue publique fin septembre. Les plus jeunes travailleurs partageraient ce sentiment.

 

Près de la moitié des Canadiens affirment avoir un emploi de rêve et 65% indiquent avoir hâte de se rendre au travail chaque jour. Des indices positifs dans le secteur de l’emploi auxquels vient s’ajouter cette autre donnée : 70% des Canadiens consultés dans cette étude BMO se sentent valorisés dans le cadre de leur travail. Autant de signes marquant la motivation et l’engagement des salariés auprès de leur entreprise. Les professionnels des ressources humaines le savent : travailler sur ces deux variables contribue grandement à l’amélioration de la productivité et de la satisfaction client ainsi qu’à la diminution du roulement de personnel.

 

Les hommes plus satisfaits que les femmes

 

Certaines disparités apparaissent tout de même dans l’étude. On apprend notamment que les hommes affirment plus volontiers avoir trouvé l’emploi rêvé (51%) que les femmes (43%). Le salaire exerce également un impact mais de moyenne importance. C’est ainsi que 58% des personnes au revenu familial annuel de moins de 50 000 $ affirment avoir hâte de se rendre au travail chaque jour, comparativement à 69% de celles ayant un revenu familial annuel d’au moins 50 000 $. Enfin, alors que de nombreuses études ont pointé du doigt les difficultés rencontrées par les jeunes sur le marché de l’emploi, 46% des travailleurs canadiens âgés de moins de 35 ans affirment occuper l’emploi de leurs rêves.

 

Fotolia_46602109_XS.jpgC’est au Québec que les travailleurs interrogés semblent avoir le plus trouvé l’emploi qui leur correspond (59%). Suivent l’Alberta (50%), la Saskatchewan et le Manitoba (47%), les provinces maritimes (45%), la Colombie-Britannique (44%) et l’Ontario (40%).

 

Prêts à tout pour rester en poste ?

 

Pour finir, en dépit des niveaux de satisfaction relevés, 64% des travailleurs sondés seraient prêts à quitter leur emploi du jour au lendemain s’ils gagnaient à la loterie. La proportion est moins élevée pour les propriétaires de petites entreprises. Ils sont 39% à dire qu’ils vendraient leur société s’ils gagnaient le gros lot.

 

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#