Travail mobile : les entreprises ne seraient pas prêtes

Les petites et moyennes entreprises en particulier ont encore des progrès à accomplir en matière d’outils mobiles, bien que certaines d’entre elles soient en avance dans ce domaine.

Fournisseur de solutions virtuelles, Citrix vient de publier les résultats d’une enquête sur l’utilisation des outils mobiles, qui révèlent qu’un quart des entreprises autorisent leurs collaborateurs à se servir de leurs téléphones intelligents et autres tablettes personnels pour un usage professionnel. La plupart de ces compagnies ont constaté une hausse significative de leur productivité, pouvant atteindre les 36 %, puisque les employés peuvent ainsi travailler de n’importe où, n’importe quand.

Toutefois, près des deux tiers des employeurs n’ont mis en place aucune forme de contrôle et 45 % des responsables IT ne savent pas quels types d’outils sont utilisés, ce qui soulève des questions en termes de sécurité et de protection des données. C’est une préoccupation pour 57 % des responsables IT interrogés par Citrix, qui hésitent encore à encourager de telles pratiques.

Ils pourraient être forcés de céder : les façons de travailler évoluent avec les technologies, et les entreprises subissent de plus en plus de pression de la part des salariés, qui exigent davantage de flexibilité dans leur travail. En effet, 35 % des 1 100 personnes sondées en Australie, en France, en Allemagne, au Royaume Uni et aux Etats-Unis admettent subir plus de pression sur ce sujet qu’il y a cinq ans.

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#