Violence conjugale et milieu de travail : une enquête nationale

Le Congrès du travail du canada (CTC) a récemment lancé une enquête nationale sur les répercussions de la violence conjugale sur les travailleurs et le milieu de travail. Objectif : fournir des données de recherche permettant d'élaborer des politiques publiques adaptées.

 

Absentéisme, baisse de productivité, atteinte à la santé physique, psychologique et mentale,… les conséquences de la violence conjugale dans la sphère professionnelle sont nombreuses et peuvent s'avérer considérables pour les personnes exposées mais aussi pour les collègues et les employeurs.

D'après Lise Martin, directrice générale du Réseau canadien des maisons d’hébergement pour femmes, la violence conjugale aurait par ailleurs une répercussion financière pour les employeurs d'au moins 85 000 $ par chaque tranche de 100 employés. À ce stade, il ne s'agit que d'estimations. Pour Barbara MacQuarrie, directrice communautaire au Centre de recherche et d'éducation sur la violence faite aux femmes et aux enfants, Université Western, l'étude permettra d'apporter des preuves concrètes à des faits faciles à ignorer…

En ce qui concerne des propositions concrètes, Barbara Byers, vice-présidente exécutive du CTC, estime que les employeurs devraient mettre en place un dispositif permettant aux salariés de bénéficier de congés payés ou non afin de surmonter les conséquences de la violence conjugale.

 

Une enquête accessible à tous sur Internet

L'enquête vise à comprendre les effets de la violence conjugale sur les travailleurs lorsqu'il sont sur leur lieu de travail et évaluer l'ampleur du phénomène au Canada, à l'instar d'études qui ont déjà été menées aux États-Unis et en Australie. Pour ce faire, le questionnaire est accessible en ligne en anglais et en français jusqu'au 6 juin 2014 pour tous les travailleurs et travailleuses âgés de plus de quinze ans, victimes, témoins ou non de violence conjugale.

Les questions portent sur l'expérience de chacun par rapport à sa situation personnelle et professionnelle, sur les signes qui permettent d'identifier une personne exposée à la violence conjugale et sur l'impact dans le milieu de travail, notamment auprès des collaborateurs. Enfin, une place est accordée au rôle connu ou supposé des employeurs et des syndicats dans la reconnaissance de la violence conjugale et les actions qui peuvent être mises en place pour aider les employés qui en sont victimes. Les données récoltées auprès des répondants sont entièrement anonymes.

 

L'enquête en français : http://fluidsurveys.com/s/violence_conjugale

L'enquête en anglais : http://fluidsurveys.com/s/dvatwork

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#