Bilan des embauches et congédiements – Juin 2017

Un bilan des entreprises qui ont embauché et qui ont congédié des employés au cours du mois de juin 2017.

 

EMBAUCHES

La première usine québécoise de Canada Goose continue son expansion et prévoit l’embauche de plus de 200 travailleurs d’ici l’an prochain. Le fabricant de manteaux compte aujourd’hui 125 employés dans son établissement de 95 000 pi2 à Boisbriand et souhaite y accueillir jusqu’à 300 personnes d’ici à la fin 2018.

Afin de soutenir la croissance de son activité, Stingray, fournisseur de services musicaux multiplateformes, a prévu l’embauche de 400 personnes durant les cinq prochaines années. Pour les accueillir, l’entreprise, dont le chiffre d’affaires annuel dépasse aujourd’hui les 100 millions de dollars, a dû réaménager ses bureaux et ajouter un espace de 30 000 pieds2.

Couche-Tard, chef de file du commerce de détail de proximité au Canada, a décidé d’agrandir son siège social à Laval avec un investissement de 8 millions de dollars. Le but : la création de 200 nouveaux postes.

Le ministère des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne vient d’investir 27 millions de dollars dans l’Institut Maurice-Lamontagne de Mont-Joli. Inauguré en 1987, l’Institut est un centre de recherche en sciences de la mer. Grâce à cet investissement, 25 postes de chercheurs, biologistes et techniciens seront créés. L’argent servira également à améliorer les infrastructures.

Bell Canada vient d’annoncer l’embauche d’environ 700 étudiants pour des emplois d’été. Ces jeunes auront ainsi l’occasion de faire leurs premiers pas dans le monde des finances, des TI, du marketing, des médias, des ventes…

 

CONGÉDIEMENTS

 

Au bord de la faillite, Sears Canada a annoncé la fermeture de 59 magasins, entraînant le congédiement de 2 900 personnes. La chaîne de magasins vient d’entamer un processus de restructuration après s’être placée sous la protection temporaire de la Cour supérieure de justice de l’Ontario. Sears a 30 jours pour tenter de se redresser.

La Banque Royale supprimera près de 450 postes dans la région de Toronto. Cette restructuration s’inscrit dans la volonté de la banque d’investir dans des secteurs plus porteurs comme les nouvelles technologies.

La réduction des subventions du gouvernement et les coûts de maintien des systèmes forcent Bibliothèque et Archives nationales du Québec à réduire ses effectifs. Une quarantaine de postes ont été abolis. 

La Compagnie de la Baie d’Hudson vient d’annoncer la suppression de plus de 2 000 postes aux États-Unis et au Canada. Le détaillant, qui a affiché une perte nette de 221 millions $ au premier trimestre, souhaite par ces changements développer sa présence sur Internet et en Europe.  

La réduction des effectifs se poursuit pour Bombardier qui souhaiterait licencier 2 200 personnes dans ses usines allemandes, selon Reuters. L’entreprise a refusé de s’exprimer sur le sujet, mais ces réductions entreraient dans leur plan établi en 2016 prévoyant la suppression de 7 500 emplois partout dans le monde.

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#