Qu’est-ce que le matching affinitaire ?

C’est au tour des RH d’utiliser le principe du « match » des sites de rencontre. Ce processus prend en compte la personnalité, les aspirations et les talents d’un candidat… afin de trouver l’employeur avec qui il filera le parfait bonheur.

Selon le psychologue américain Daniel Goleman, 60 % des résultats d’une entreprise dépendent des compétences émotionnelles de ses employés. Cette proportion élevée met en relief l’importance de bien choisir ses employés, non seulement pour leurs compétences, mais aussi pour leur personnalité et leur compatibilité avec les équipes déjà en place.

Pour éviter la convocation en entrevue de candidats avec qui le courant ne passera pas, quelques plateformes en ligne font un tri préalable. Le principe est simple : en plus des compétences exigées, l’employeur décrit quels traits de personnalité il recherche idéalement pour le poste affiché. Quant aux chercheurs d’emploi, ils envoient leur CV et remplissent un test de personnalité. Le système peut alors proposer à ces derniers des offres d’emploi qui correspondent à leur personnalité, recherchée par certains employeurs.

C’est le principe qu’utilise notamment la plateforme française MonkeyTie, créée en 2013. Celle-ci demande aux entreprises de décrire les qualités privilégiées parmi cinq traits de personnalité, soit l’extraversion, la conscience professionnelle, l’ouverture d’esprit, la stabilité émotionnelle et la convivialité. C’est ensuite elle qui s’occupe de « matcher » employés et employeurs pour trouver l’union parfaite.

Trouver le meilleur employé pour l’entreprise

Selon Jean Lamontagne, entrepreneur en série qui a notamment fondé LesPAC.com, les sites d’affichage d’emploi actuels ne répondent pas aux besoins de la majorité des entreprises. Au Québec, 95 % des entreprises sont des PME. Elles n’ont pas plusieurs centaines de dollars à dépenser pour afficher un poste sur un site d’emploi.

Avec ses partenaires, il a donc créé HereBusiness.com, un one-stop shop pour PME qui offre notamment le service de « matching affinitaire ». Son entreprise va plus loin encore, puisqu’elle demande non seulement les compétences et les traits de personnalité, mais aussi les tâches que l’employé doit accomplir dans son poste. Une amélioration qui fait toute la différence, selon Jean Lamontagne.

« Dans la grande entreprise, c’est facile de définir le poste de quelqu’un qui répond aux clients au comptoir toute la journée. Dans une PME de dix employés et moins, par contre, la même personne peut faire dix tâches différentes. Par exemple, je cherche une réceptionniste, mais elle accueille les gens et répond au téléphone seulement 5 % de son temps. Le reste du temps, elle gère les réseaux sociaux, fait de la planification de voyages et de la comptabilité », illustre l’entrepreneur.

Cette polyvalence demande donc une capacité d’adaptation et de la débrouillardise chez le candidat, des traits de personnalité que chercheront les PME. Grâce au moteur de recherche de HereBusiness.com et ses algorithmes, les employeurs pourront trouver la perle rare en couplant tâches, compétences et traits de personnalité. « Au lieu de trouver le meilleur employé pour un poste, on aide à trouver le meilleur employé pour l’entreprise. C’est un changement de perspective important », affirme Jean Lamontagne.

Si ces plateformes de « matching affinitaire » ne sont pas encore très connues au Québec, leur principe n’est toutefois pas nouveau. N’importe quel recruteur l’admettra : en entrevue, il faut que le courant passe, mais il est parfois difficile d’évaluer la personnalité réelle des candidats. On laisse les candidats afficher leurs vraies couleurs… pour ensuite trouver le « match » parfait. En amour comme au travail, l’authenticité paie.

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#