De bonnes pratiques pour accroître la diversité en entreprise

Exposé au grand jour dans la foulée du mouvement « Black Lives Matter » et des discussions sur le racisme systémique, l’enjeu de la diversité dans le monde du travail sera plus que jamais à l’ordre du jour en 2021. Voici quelques stratégies pour éliminer les discriminations et accroître la diversité en entreprise.

Augmenter la diversité au sein de son entreprise est une démarche qui s’amorce dès la publication d’une offre d’emploi, soutient Noellie Dias, CRHA, consultante en ressources humaines chez Iceberg Management.

« C’est d’abord à la porte d’entrée que se fait la discrimination, soutient-elle. Il y a beaucoup de petites actions qui maintiennent la discrimination systémique au sein des institutions, souvent de façon sournoise et involontaire. »

Par exemple, l’offre elle-même peut écarter des candidats, par exemple en utilisant des termes associés à un genre en particulier ou en exigeant une expérience de travail en sol canadien.

« L’inclusion doit passer par la reconnaissance des acquis, estime Noellie Dias. Ce n’est pas parce qu’une personne a uniquement de l’expérience à l’international qu’elle ne va pas briller dans son rôle. Elle a des compétences transversales qu’elle peut utiliser. »

En outre, lors de la sélection des candidats, vaut mieux se doter de processus impartiaux pour pallier les biais conscients et inconscients des recruteurs, notamment en recourant aux CV anonymes et aux entrevues structurées. Faire un peu d’introspection et réfléchir à ses méthodes de recrutement ne peut pas nuire non plus !

« Il n’y a pas de solution magique, affirme quand même Noellie Dias. Il faut prendre le temps de prendre son temps, s’asseoir et réfléchir à ses processus : qu’est-ce qui pourrait être amélioré ? Qu’est-ce qu’on peut aller chercher chez tel ou tel candidat ? Il faut ensuite s’armer des ressources nécessaires pour éviter de reproduire nos biais. »

Stratégies d’intégration

Encourager la diversité ne s’arrête pas au processus de recrutement. L’accueil et l’intégration au sein de l’entreprise sont également extrêmement importants.

« Diversité et inclusion vont de pair, rappelle Noellie Dias. Pour faire une analogie, la diversité, c’est inviter quelqu’un au party, et l’inclusion, c’est l’inviter à danser… »

Et pour danser, il faut un partenaire. La consultante en ressources humaines suggère par exemple de jumeler un nouvel employé arrivé récemment au pays à un collègue qui a vécu une expérience semblable dans le passé.

« Un mentor permet certes de nouer des liens et de se faire des amis dans le cocon de l’entreprise, mais c’est aussi quelqu’un vers qui se tourner s’il y a des problèmes à l’extérieur du travail, explique-t-elle. Cette personne peut aussi aider à comprendre certaines nuances de la société québécoise. En somme, c’est un point de contact vers qui se tourner pour une intégration sociale et culturelle réussie. »

Des avantages

Qu’elle soit d’origine, d’âge ou de sexe, la diversité apporte de nombreux avantages dans les milieux de travail. Selon un récent sondage, 70 % des chercheurs d’emploi considèrent d’ailleurs que la diversité est un facteur important dans le choix d’un employeur.

Les bons côtés de cette pratique ne s’arrêtent pas là, insiste Noellie Dias.

« Lorsque des gens d’horizons différents travaillent sur un même projet, ça amène aussi des visions différentes, explique-t-elle. La diversité permet d’être dans l’innovation et donne un avantage concurrentiel à long terme. »

 

Auteur: Benoît Valois-Nadeau

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#