Le bien-être plus important que le salaire (suite…..)

Selon un récent sondage de la firme Morneau Shepell, 60 % des employés canadiens seraient prêts à changer d’emploi et à accepter un salaire inférieur en échange d’un meilleur soutien en matière de bien-être personnel. Faits saillants.

Favoriser la gestion du stress

Près de la moitié des répondants ont affirmé que les exigences psychologiques associées à leur emploi avaient augmenté dans les deux dernières années. Et 45 % des travailleurs canadiens placent le travail et le bien-être financier comme principaux anxiogènes dans leur vie.

C’est donc sans grande surprise qu’on apprend que la majorité des personnes sondées désirent obtenir davantage de soutien en ce qui concerne la gestion du stress. Plus de la moitié de ces employés (53 %) aimeraient avoir accès à une thérapie, et 43 % souhaiteraient pouvoir participer à des formations numériques de méditation et de pleine conscience.

Composer avec les problèmes financiers

De plus, 60 % des salariés qui ont participé à cette enquête ont indiqué que les problèmes financiers avaient des répercussions négatives sur leur productivité et sur leur bien-être.

« Quand on parle de stress financier, on se rend compte que ce problème affecte des personnes de tous les niveaux de revenu, affirme Paula Allen, première vice-présidente, Recherche, analytique et innovation chez Morneau Shepell. En outre, le fait que les Canadiens ressentent une pression financière extrême, mais qu’ils seraient quand même prêts à accepter un salaire moindre s’ils bénéficiaient d’un bon soutien en santé mentale en dit long. »

Miser sur l’appartenance

Cette étude montre également que les travailleurs considèrent le respect, la collaboration et la valorisation comme étant des éléments essentiels pour favoriser le sentiment d’appartenance et ainsi leur permettre d’être plus heureux au travail.

« Il incombe aux organisations de fournir des formations qui encouragent la collaboration et inspirent les employés à se traiter avec respect, continue Paula Allen. Promouvoir le soutien par les pairs est l’un des investissements les plus importants qu’une organisation puisse consentir et, au-delà du fait que cela améliore le quotidien des employés, c’est aussi une excellente stratégie pour obtenir de meilleurs résultats financiers. »

Bref, il n’existe pas d’approche universelle pour augmenter le bien-être des travailleurs, mais, selon Paula Allen, les organisations n’auront d’autre choix que de mettre en place des mesures concrètes pour favoriser le bonheur de leurs employés. « Le soutien en matière de stress, de bien-être financier et de relations avec les collègues n’est qu’une étape dans une stratégie en santé mentale à grande échelle. En étant à l’écoute des besoins des employés, les organisations peuvent éliminer le sentiment d’isolement et faire progresser l’organisation d’une manière qui profite à tous. »

 

Autre article sur le sujet: 77% des employés prêts  partir pour un meilleur bien-être

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#