Intégration du monde du travail : que veulent les jeunes ?

Les problèmes liés au passage des études au monde du travail ne sont pas nouveaux. RBC vient de publier un livre blanc rassemblant les propositions des jeunes pour faciliter cette transition, dont les entreprises pourraient s'inspirer pour attirer de nouveaux diplômés. 

D’un côté, des demandeurs d’emploi qui ne trouvent pas de poste, de l’autre, des entreprises qui souffrent d’une pénurie de compétences. Il y a clairement un problème sur le marché du travail actuel, et RBC s’est penché sur la question dans un livre blanc. "Programme Lancement de carrière RBC : Recommandations des candidats au programme Lancement de carrière RBC pour faciliter la transition études-travail". Tel est le titre de l’ouvrage basé sur une étude menée auprès de 1 350 nouveaux diplômés canadiens.

Première constatation : la plupart d’entre eux ressentent toute la difficulté du classique « pas d’expérience, pas d’emploi ». Ils sont d’accord pour admettre qu’il est logique que leur manque d’expérience pertinente par rapport au poste porte préjudice à leur recherche d’emploi… Mais soulignent qu’ils ne pourront jamais sortir de ce cercle vicieux si personne ne leur donne une première chance !

Les recommandations des jeunes

Les personnes interrogées notent que c’est avant leur entrée sur le marché du travail qu’il faudrait faire des efforts, avec notamment de meilleurs services d’orientation professionnelle et une meilleure sensibilisation aux compétences recherchées par les entreprises. Outre ces conseils, elles estiment aussi que davantage de collaboration entre les entreprises, les écoles, les gouvernements et les jeunes permettrait de soutenir la transition études-travail. Plus de possibilités d’acquérir de l’expérience via l’apprentissage seraient également appréciées.

Des efforts de leur part

Les nouveaux diplômés ne rejettent pas totalement la faute sur les employeurs et  les écoles. Ils sont aussi conscients de leur responsabilité et conseillent notamment à leurs pairs de faire de leur mieux pour acquérir de l’expérience, par exemple grâce au bénévolat, mais aussi d’abaisser leurs attentes au besoin, au moins pour un premier poste. Parmi leurs autres recommandations, le réseautage est par ailleurs très haut placé, avec des efforts à fournir de tous les côtés. Le livre blanc creuse ces propositions et espère sensibiliser les entreprises et les étudiants aux problématiques de transition études-travail et aux solutions qui pourraient être mises en place. 

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#