La gestion par le talent, c’est payant!

Cadleen Désir est à la tête de Déclic, une entreprise qui se spécialise dans l’intervention éducative auprès des enfants de 0 à 12 ans. Depuis peu, elle a adopté une méthode de gestion par le talent basée sur la valorisation des forces de chaque membre de son équipe.

En un an, elle a vu sa productivité bondir de 40 %, et a enregistré une croissance bien supérieure à celle des années antérieures. « Mon équipe est devenue plus créative et plus productive. Chacun en fait plus et le fait mieux ! On dirait que chaque effort se démultiplie », s’émerveille la chef d’entreprise.

 

Miser sur les forces

Cadleen Désir dirige deux cliniques en développement de l’enfant et une équipe mobile qui se déplace dans les milieux de garde et les écoles. Une trentaine de professionnelles de la santé œuvrent chez Déclic, dont des psychoéducatrices, des orthophonistes, des psychologues et des ergothérapeutes. Au lieu de les encourager à travailler sur leurs points faibles, l’entrepreneure met l’accent sur leurs talents.

 

« La gestion par le talent est très différente de la gestion traditionnelle. Dans beaucoup d’entreprises, on mesure la performance d’un employé par rapport aux objectifs fixés, et on lui demande d’améliorer ses points faibles. Avec la gestion par le talent, on mise plutôt sur les forces de l’employé, sur ce qu’il aime, ce qu’il fait naturellement bien et sans effort », explique Cadleen Désir.

 

Une méthode structurée

Dès qu’une nouvelle employée est bien intégrée dans l’entreprise et manifeste le désir de progresser, Cadleen Désir lui propose de passer le test psychométrique StrengthsFinder afin d’identifier ses principales forces. Puis, grâce à des rencontres et du coaching de leur directrice, l’employée en vient à cerner de mieux en mieux ses talents, la manière de les utiliser dans son travail et les pièges à éviter – car toute qualité a son revers si elle est mal utilisée.

 

« Par exemple, une personne dotée d’empathie perçoit et comprend les besoin du client, mais elle peut oublier ses propres besoins par excès de générosité », illustre la directrice et fondatrice de Déclic. « Mes employées apprennent à connaître leurs forces et celles des autres membres de l’équipe. Éventuellement, ça vient tout seul : chacune travaille de plus en plus avec ses talents et avec ceux de ses collègues. »

 

Des bénéfices et des défis

Cadleen Désir retire de nombreux bénéfices de cette méthode de gestion. Elle tisse un profond lien de confiance avec ses employées, développe leur esprit de collaboration,  améliore la cohérence de leurs actions et leur concentration sur les objectifs visés.

 

Car le talent n’est pas tout : il faut aussi le canaliser vers l’atteinte des objectifs de l’entreprise. À cette fin, l’entrepreneure utilise la méthode de gestion de croissance Gazelles, pour aligner son équipe sur les priorités.

 

Cadleen Désir est convaincue que la gestion par le talent pourrait profiter à toute entreprise. Toutefois, les gestionnaires doivent être très flexibles, se préparer à une transformation importante et être disponibles pour soutenir leurs employés dans ce processus.

 

« La gestion par le talent m’a amenée à remanier les descriptions de tâches et à changer nos façons de travailler. La découverte des talents apporte souvent des révélations. Le gestionnaire doit donc être prêt à attraper la balle au bond pour soutenir et coacher ses employés. »

 

À PROPOS DE L'AUTEUR

Josiane Roulez fait carrière depuis près de 15 ans en communication, journalisme, rédaction, révision et traduction. Elle détient un baccalauréat en journalisme et en études de l’Asie de l’Est de l’Université de Montréal, ainsi qu’un certificat en psychologie de l’UQAM. Sa passion? Le Japon et la langue japonaise, qu’elle parle plutôt bien, ayant vécu un an au pays du Soleil Levant.

 

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#