L’art du hackathon – Prêt, pas prêt, hackathon !

Les hackathons sont des moyens plus en plus populaires, notamment, de recruter de jeunes loups des technologies de l'information. Mais dans quels contextes et comment organiser un hackathon qui donnera des résultats?

 

Néologisme anglais provenant d’une contraction de « hack » et de « marathon », un hackathon est un marathon de programmation, ce qui laisse déjà présager une journée d’endurance et de surdose de caféine. Le concept est simple : une entreprise invite pour deux ou trois journées des développeurs, des codeurs et des programmeurs de talent à se réunir en équipes et à produire un prototype d’application en quelques heures.

 

Mille têtes valent mieux qu’une

Les avantages pour les entreprises sont nombreux. Si vous n’avez qu’une petite équipe de développeurs à l’interne, un marathon vous donne la possibilité de lancer un produit en amenant de l’eau au moulin grâce à la créativité d’autres programmeurs à l’externe, et en peu de temps de surcroît. Une entreprise bien établie peut autant en profiter pour améliorer rapidement un produit, en donnant accès à ses données pour y trouver une utilité insoupçonnée.

Les mots-clés ici : atteinte rapide des résultats et accès à un large bassin de talents. Les marathons peuvent autant servir à recruter de nouveaux développeurs qu’à motiver vos troupes à l’interne en leur donnant un nouveau souffle de créativité.

En mars dernier, le plus grand marathon national de programmation d’application a été organisé avec le soutien du gouvernement fédéral, de l’éditeur de logiciels de gestion de contenu OpenText et du fournisseur technologique IBM. L’objectif était de développer des applications à partir des ensembles de données accessibles par le portail donnees.gc.ca du gouvernement du Canada. L’équipe gagnante a remporté un prix de 25 000 $ devant un public constitué d’amateurs et d’investisseurs.

 

N’attire pas les loups qui veut

Pour arriver à attirer les plus grands talents, il vous faut toutefois user de ruses qui ne se traduisent pas uniquement en les appâtant avec de l’argent. Voici quelques trucs qui feront de vos petits et larges hackathons un succès :

 

1- Pensez « recruteur » : même si l’objectif de votre marathon est de développer un produit, vous devez penser à ce qui attirerait le plus les meilleurs créateurs. Les prix offerts aux gagnants peuvent prendre la forme de rencontres avec des personnes influentes de votre entreprise, que ce soit pour une future carrière ou intéresser des investisseurs.

 

2- Visez juste : pour arriver à attirer les bonnes personnes, vous devez cibler les bons milieux et en faire la promotion de façon efficace.

 

3- Une pierre, deux coups : quant à organiser un marathon, organisez-le de manière à ce qu’il s’harmonise avec les objectifs stratégiques de votre entreprise.

 

4- Soyez Kent Nagano : pour donner des résultats, un hackathon doit avoir des règles bien établies. Vous devez désigner une personne qui gérera l’événement, déterminer un thème clair, penser à tous les aspects liés à la propriété intellectuelle, assurer d’offrir de la nourriture et la boisson stimulante pendant toute la durée. Il s'agit ici de contrôler tous les petits détails qui feront la différence.

 

Rappelez-vous surtout que la fin du marathon ne doit pas sonner la fin de vos contacts. Demeurez en relation avec les participants après l’événement pour avoir toujours accès à un bassin de talents.

 

 

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#