Les employés engagés sont des employés plus productifs

L’engagement des employés a un impact direct sur la productivité, la plupart des entreprises le savent. Pour autant, elles n’utilisent pas toutes des mesures pouvant leur permettre d’évaluer le premier pour améliorer la seconde. 

Des outils de mesure inadaptés

Les résultats d’un sondage ADP soulignent que près de la moitié des Canadiens ne sont pas aussi productifs qu’ils pourraient l’être. Sachant que selon une étude du Conference Board du Canada, près des trois quarts des employés ne sont pas fortement engagés à l’égard de leur travail, il est possible d’établir un lien : d’autres facteurs impactent eux aussi la productivité, mais l’engagement fait partie des principaux.

Menée auprès de 126 dirigeants financiers dans le pays, « Comprendre la productivité à travers le prisme des finances », une étude commanditée par ADP Canada et réalisée par la Canadian Financial Executives Research Foundation, partage des chiffres qui ont de quoi inquiéter : seuls 10 % des personnes interrogées pensent que leurs outils de mesure de la productivité répondent pleinement aux besoins de leur entreprise et plus du quart n’utilisent aucune donnée sur la productivité.

Les grandes entreprises évaluent plus l’engagement

D’autres résultats ont plutôt tendance à rassurer : 62 % des répondants sont conscients que l’engagement des employés est une mesure significative et 40 % l’évaluent au moins une fois par an. Il existe toutefois des différences notables selon la taille de l’entreprise, 49 % des organisations de moins de 250 employés n’utilisant pas du tout d’outils de mesure sur la question. Cela signifie-t-il que les petites entreprises ne se préoccupent pas de l’engagement ? Pas forcément : cela s’explique surtout par le fait que dans ces organisations, les gestionnaires sont en contact constant avec leurs collaborateurs. Ils peuvent donc évaluer leur engagement au jour le jour de manière informelle sans avoir à lancer d’enquête en interne.

Evaluer, puis agir !

L’autre constatation, c’est qu’évaluer l’engagement ne sert à rien en soi : ce n’est que si les dirigeants prennent des mesures pour l’améliorer que l’impact sur la productivité se fera sentir. D’autant que, comme le souligne dans l’enquête Sunil Gandhi, directeur financier de Trophy Foods, « les employés peuvent trouver frustrant que les dirigeants leur demandent leur rétroaction sans donner suite aux recommandations. » Alors lorsque les résultats tombent, réagissez en conséquence !

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#