Qu’est-ce qui change dans le nouveau Code du travail ?

Le nouveau Code canadien du travail est entré en vigueur le 1 er septembre 2019. Il garantit plus de congés et de pauses non rémunérées à 900 000 employés de compétence fédérale.

Davantage de pauses
30 minutes de pause non rémunérées accordées après chaque période de cinq heures de travail consécutives : voici l’une des modifications apportées par le nouveau Code
canadien du travail depuis début septembre. A noter que la pause est en revanche
rémunérée si l’employé doit rester à la disposition de l’employeur pendant cette période. Par ailleurs, un repos d’au moins huit heures consécutives devient obligatoire entre chaque quart de travail.

Les absences pour obligations familiales facilitées
L’un des changements majeurs concerne les heures supplémentaires. Désormais, sous
certaines conditions, il sera possible de refuser d’en faire en cas d’obligations familiales, par exemple pour s’occuper d’un enfant ou d’un membre de la famille malade. Quant au congé pour obligations familiales, il laisse la place à un congé personnel de cinq jours pour soigner une maladie ou une blessure ou remplir des obligations familiales. Et si le salarié travaille depuis plus de trois mois pour son employeur, les trois premiers jours sont rémunérés.

Des mesures qui divisent
A noter que si la plupart des institutions, notamment l’AFPC (Alliance de la fonction publique au Canada), ont salué ces initiatives, certains employeurs privés les critiquent et ont demandé à être dispensés de plusieurs de ces obligations, estimant qu’elles leur coûteraient trop cher.

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#