Racisme à l’embauche au Canada ? Il semble que oui

Racisme à l’embauche au Canada. Les employeurs font-ils preuve de racisme dans l’embauche? Il semble que oui, selon une étude rendue publique le 22 février 2006 par le Congrès du travail du Canada. L’auteure, Leslie Cheung, est étudiante au troisième cycle en politiques gouvernementales à l’Université Simon Fraser.

« Des revenus inférieurs, écrit-elle, un chômage élevé et la précarité du travail sont le lot habituel des personnes de couleur, en tant que groupe, et pas seulement le fait des immigrants et immigrantes récents. En fait, c’est la population racisée, non immigrante, mieux éduquée que la moyenne de la population, qui a le plus de difficultés à trouver des emplois permanents à des salaires décents. Le fait que les personnes de couleur, nées au Canada, éprouvent des difficultés sur le marché du travail, ne peux s’expliquer uniquement par le manque d’expérience et de titres de compétence canadiens. »

(…)

« Malgré leur niveau d’instruction plus élevé, les personnes de couleur n’obtiennent que de pauvres résultats sur le marché du travail. Ils sont fortement représentés dans des emplois qui exigent un niveau d’instruction moins élevé, caractérisés par de plus bas salaires, moins de sécurité d’emploi et de plus faibles avantages sociaux. »

L’auteure estime qu’il est raisonnable de conclure que la discrimination raciale constitue un facteur significatif dans l’embauche. « Il faut confronter la réalité du racisme à l’embauche au Canada, plutôt que de la nier », conclut Leslie Cheung.

Source : Congrès du travail du Canada, Le statut racial et les résultats sur le marché du travail, Rapport de recherche # 34, Octobre 2005, 47 pages

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#