Des perspectives d’emploi modérées pour le quatrième trimestre

Les employeurs canadiens prévoient de recruter de manière tempérée sur la période d’octobre à décembre. La dernière enquête Manpower sur les perspectives d’emploi avance également que c’est dans la construction que les prévisions s’avèrent les meilleures.

 

Les employeurs devraient se montrer prudents durant le quatrième trimestre de l’année. L’enquête Manpower publiée la semaine passée révèle une prévision nette d’emploi se situant à 10%. Un résultat stable si on le compare à celui du trimestre précédent. Sur les 1 900 employeurs installés dans les différentes provinces canadiennes, 16% prévoient d’accroître leurs effectifs entre octobre et décembre 2013 tandis que 8% s’attendent à les réduire. Plus massivement, 74% n’envisagent aucun changement tandis que 2% n’ont pas exprimé leurs intentions sur cette période.

 

La construction non résidentielle en forme

Fotolia_41407882_XS-1.jpgC’est dans la construction que les perspectives d’embauche semblent les plus soutenues, notamment dans le secteur non résidentiel, avec une prévision nette d’emploi de 21%. Ce qui représente une hausse de quatre points par rapport au résultat publié au trimestre précédent ainsi qu’une progression de huit points par rapport à l’année dernière. D’autres secteurs d’activité révèlent des prévisions nettes d’emploi supérieures à la moyenne comme dans les transports et les services publics (14%), les finances, l’assurance et l’immobilier (14%), la fabrication de biens durables (11%) et les services (11%). Autre résultat intéressant : celui relevé dans l’industrie minière. Vecteur de croissance important au Canada, le secteur affiche une prévision nette d’emploi de 7%, soit une baisse de cinq points de pourcentage par rapport au trimestre précédent et une chute de dix points par rapport à l’an dernier. Enfin, les employeurs de l’éducation publique et privée se montreront plus prudents puisque la prévision nette d’emploi s’élève à 4% dans ce secteur, soit un recul de quatre points par rapport au trimestre précédent et de trois points par rapport à l’année dernière.

 

Des disparités régionales

Même si les résultats relevés apparaissent positifs dans l’ensemble des provinces canadiennes, les rythmes d’embauche seront plus en moins forts en fonction des régions. C’est dans les provinces de l’Ouest que le climat semble le plus favorable avec une prévision nette d’emploi de 16%. Elles seront suivies par les provinces de l’Atlantique (11%) et l’Ontario (9%). Plus modérés, les employeurs québécois affichent une prévision nette d’emploi de 4%.

 

 

 

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#