Femmes : plus faciles à gérer que les hommes ?

Une récente étude révèle que les femmes sont plus faciles à « coacher » que les hommes, qu'elles acceptent mieux la critique, qu'elles sont plus ouvertes à apprendre de nouvelles choses et respectent davantage les directives… Est-ce que cela en fait pour autant de meilleures employées ?

 

Regardons les faits


Selon les données de l'étude réalisée par PsychTests.com, la différence entre les hommes et les femmes est la mesure dans laquelle ils se perçoivent, ce qui pourrait affecter leur éthique de travail. Voici les chiffres :

  • 2 % des femmes contre 7 % des hommes croient qu'elles n'ont pas de faiblesses.
  • 5 % des femmes contre 11 % des hommes arrêtent d'écouter dès qu'elles entendent un commentaire négatif sur leur travail.
  • 9 % des femmes contre 22 % des hommes pensent qu'elles sont mieux informées que les autres.
  • 7 % des femmes contre 16 % des hommes admettent qu'elles exagèrent ou surestiment leurs compétences professionnelles.
  • 19 % des femmes contre 27 % des hommes n'aiment pas admettre aux autres quand elles ont des difficultés à comprendre quelque chose.
  • 15 % des femmes contre 21 % des hommes ne sont pas ouvertes aux conseils et aux suggestions de leur gestionnaire.
  • 5 % des femmes contre 10 % des hommes vont partir après une évaluation du rendement.

La recherche dit que oui

La tendance est claire : les hommes sont moins susceptibles de reconnaître leurs faiblesses, d’accepter les directives ou d’être ouverts aux conseils. Ce qui n'est pas nécessairement mauvais. La confiance en soi, le courage et la détermination sont des qualités importantes qui aident un employé à atteindre le succès. Cela peut aussi aider à expliquer pourquoi il y a encore plus d'hommes que de femmes dans des postes de direction aujourd'hui. Mais ces traits ne font pas nécessairement les meilleurs employés.

Être en mesure de recevoir des commentaires et de l'aide est un élément nécessaire de toute entreprise. Coacher ses employés est un moyen de mettre en évidence leur potentiel. Un environnement professionnel qui est productif et performant en est un où les employés, hommes ou femmes, apprécient l'aide et les conseils qui leur sont donnés afin d'améliorer leurs compétences. Si un plus grand nombre d’hommes ont un sentiment que tout leur est dû et sont réticents à recevoir de la critique, cela ne peut conduire qu’à des pertes de temps et de ressources.

Sans compter que les hommes sont deux fois plus susceptibles de quitter l'entreprise après une mauvaise évaluation de leur performance qu’une femme. Peut-on présumer que les hommes sont donc aussi moins fidèles à une organisation ?
 

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#