Ce qui motive les détenteurs de MBA

Ils sont qualifiés, ils sont bien branchés et surtout, ils sont très recherchés. Les détenteurs de MBA n'ont cependant pas tous les mêmes motivations, et pour les attirer dans notre entreprise, mieux vaut apprendre à les connaître.

L'organisme américain Graduate Management Admission Council a réalisé un sondage avec la firme Ipsos auprès de 6000 candidats qui avaient appliqué pour un MBA au cours des deux dernières années, et ce, dans 15 pays, dont le Canada. Le constat: les motivations sont loin d'être les mêmes pour tous. Sept profils sont ressortis du lot. Voici un aperçu.

Les « chercheurs de statut »: Ils sont à la recherche d'un meilleur statut social et veulent recevoir l'approbation des autres. Ils choisissent donc leur université et leur travail selon les recommandations de leurs parents et amis ainsi qu'en fonction de la réputation de leur établissement.

Les « équilibristes »: La conciliation travail-famille-loisirs est très importante pour eux. Sans limiter leur ambition, ils refusent de sacrifier l'une des sphères de leur vie pour une autre. Déménager à l'autre bout du pays leur demandera une sérieuse réflexion… et beaucoup de persuasion de la part de l'employeur.

Les « travailleurs en quête d'amélioration constante » : Être reconnus comme compétents grâce à leur diplôme est le but de ce type de détenteurs de MBA, qui voudront que leur futur employeur y voit le même gage de compétence qu'eux. Pour eux, le MBA est un propulseur de carrière… et ça ne s'arrête pas là.

Les « ambitieux de renommée mondiale »: Pas question de laisser les frontières d'un pays limiter l'ambition de ceux-là! Voyageurs et aventuriers, ils sont prêts à déménager partout et souvent pour améliorer leur carrière. Attention cependant, puisque la compétition d'autres employeurs est encore plus féroce à l'échelle planétaire.

Les « métamorphosés »: Le MBA est pour eux une véritable transformation. Ce diplôme représente pour eux une opportunité de réorienter leur carrière ou de se réinventer. Il est donc primordial de saisir comment le candidat de ce type veut s'épanouir, afin de lui offrir l'environnement dont il a besoin.

Les « grimpeurs d'échelle »: L'avenir de leurs enfants passe avant tout, et un MBA aidera ces candidats à leur assurer une vie meilleure. En ouvrant la voie, ils espèrent transmettre leurs connaissances, leur expérience et… leurs contacts!

Les « innovateurs d'impact »: Non seulement sont-ils ambitieux, mais ils veulent changer le monde positivement. Projets humanitaires, sociaux ou philanthropes sont dans leurs cordes. Les innovateurs d'impact seront tentés plus que les autres d'occuper la tête d'un organisme à but non lucratif et de mettre leurs connaissances au service de la communauté. Du leadership et un coeur sur la main!

 

Selon Bradley Lawrence, titulaire d'un MBA de la Harvard Business School et haut dirigeant chez LinkedIn, pour attirer ces étudiants de haute qualité, l'entreprise doit proposer une vision à laquelle ils veulent adhérer. Que ce soit un engagement social ou une carrière dans les hautes sphères de leur domaine, l'entreprise doit faire vibrer la corde sensible du finissant. Elle peut décider de viser quelques profils qui correspondent à sa mission et établir clairement quel sera leur rôle au sein de l'entreprise dès l'entrevue d'embauche. Si l'opération fonctionne, ces nouveaux employés deviendront de véritables ambassadeurs de la marque au sein de leur réseau de contacts… très garni par leur MBA!

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#