Les employés concernés par la santé psychologique au travail

 

La santé psychologique au travail : un enjeu de taille si l’on en croit les études menées sur le sujet. La dernière en date, menée par Ipsos Reid, rapporte que 7 employés canadiens sur 10 se déclarent préoccupés par la santé et la sécurité psychologiques au bureau. 
 
En l’espace de quelques semaines, Ipsos Reid a publié deux sondages mettant l’accent sur l’importance à donner à la santé psychologique sur le lieu de travail. Deux sondages commandés par le Centre pour la santé mentale en milieu de travail de la Great-West. Alors que le premier révèle que 22% des employés canadiens déclarent souffrir de dépression, le deuxième rapporte aujourd’hui que 71% des salariés se disent concernés de près ou de loin par la santé et la sécurité psychologiques au travail.  
 
Des signes d’amélioration
 
Une préoccupation qui s’explique en partie par la plus grande visibilité donnée dans les médias autour de ces questions. Le sondage révèle également que 14% des employés interrogés ne trouvent pas leur milieu de travail psychologiquement sain et sécuritaire. Le résultat peut paraître élevé mais il représente un baisse de 20% par rapport à il y a trois ans et laisse penser que les employeurs et gestionnaires sont peut-être mieux formés et préparés pour répondre à ces problématiques sur le terrain. 
 
ScreenHunter_06-Nov-13-10-30.jpgLe sondage fait également observer que plus d’employés se sentent physiquement en sécurité (20%) que psychologiquement (33%). Preuve que la santé mentale fait bien partie des préoccupations des salariés sur leur lieu de travail. Les employeurs devront tôt ou tard en tenir compte, si ce n’est déjà fait. Pour les y aider, la Norme canadienne nationale sur la santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail développée par la Commission de la santé mentale du Canada devrait bientôt voir le jour. Elle devrait orienter les employés vers les bonnes pratiques et contribuer à atténuer les risques dans ce domaine. 
 
Des ressources à disposition
 
Cela passe souvent par un certain nombre de mesures au sein de l’entreprise comme la prise en compte des problèmes de santé mentale chez les employés, la formation des gestionnaires, la prévention des risques, l’accès à des traitements psychologiques ou encore la création d’une culture de la santé psychologique. Autant d’exemples cités dans le Guide de l’employeur en matière de santé et de sécurité psychologiques publié en début d’année par la Commission de la santé mentale du Canada.
 
Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#