23% des salariés canadiens renoncent au remboursement de leurs notes de frais

Engager des frais professionnels constituent un acte courant dans la vie des salariés. S'ils sont remboursés dans les délais, une partie d'entre eux ne réclament pourtant pas la totalité des montants avancés. C'est ce que révèle une étude publiée par Unit4, société proposant des solutions d'entreprise, auprès de 2 000 cadres moyens et supérieurs dans 9 pays dont le Canada.

 

Les salariés canadiens perdent chaque année 1,4 milliard de dollars en ne demandant pas le remboursement de leur frais professionnels. 23% d'entre eux déclarent ne pas toujours réclamer l'argent avancé à hauteur de 392$. Pourquoi renoncent-ils au remboursement de tous leurs frais ? 66% évoquent des montants trop faibles pour que la procédure en vaille la peine. 34% ne pensent pas à demander des justificatifs, 33% oublient de soumettre leur demande de remboursement, 26% perdent leurs reçus. Enfin, 11% jugent que la démarche leur prend trop de temps et 11% estiment que la procédure est trop frustrante. Malgré ces obstacles, 75% des salariés canadiens sont satisfaits de la procédure de remboursement qui a une influence positive sur l'image qu'ils ont de leur entreprise (53%).

Aux États-Unis, les salariés (17%) qui ne réclament pas le remboursement de leurs frais renoncent à 520$. Viennent ensuite les employés allemands (12%) avec 438$ de frais non réclamés. Le Canada se situe ainsi en 3e position des montants non demandés les plus élevés. Les pays où les proportions de salariés ne faisant pas leur demande sont les plus importantes sont les Pays-Bas (36%), la Suède (33%) et l'Espagne (33%).

 

Des procédures qui peuvent générer des difficultés financières

Les procédures inadaptées constituent une source de démotivation pour les employés et les mettent parfois en difficulté financière. 20% des salariés canadiens sont confrontés à des problèmes d'argent à cause de la politique de remboursement de l'entreprise. Pour autant cette situation n'influe pas outre mesure sur l'opinion qu'il se font de leur employeur. Seulement 4% des sondés en ont une image négative à cause du processus de remboursement des frais en place dans l'entreprise. Toutefois, 21% des actifs estiment que leur société profite du système de remboursement pour en tirer un bénéfice financier à leurs dépens.

Dans les autres pays étudiés, les salariés américains sont les plus touchés : 37% d'entre eux éprouvent des difficultés financières à cause de l'avance de frais qu'ils doivent faire dans le cadre de leur travail. Viennent ensuite la France (24%), l'Espagne (23%), le Royaume-Uni (23%) et le Canada (20%). Les moins touchés par ce phénomène sont les employés néerlandais (8%).

Enfin, les entreprises américaines pâtissent le plus d'une image négative puisque 42% des salariés estiment qu'elles tirent un avantage financier des procédures de remboursement de frais. Viennent ensuite l'Espagne (29%), la Suède (26%), le Royaume-Uni (25%) et la France (23%).

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#