Bilan des embauches et licenciements — Septembre 2019

Voici un bilan des entreprises où des emplois ont été créés et d’autres ont été perdus au cours du mois de septembre 2019.

 

EMBAUCHES

Amazon a annoncé son intention d’ouvrir un nouveau centre de traitement des commandes à Scarborough, en Ontario. L’entrepôt de un million de pieds carrés, lourdement robotisé, aura néanmoins besoin d’embaucher pas moins de 600 nouveaux employés à temps plein. Il s’agira du douzième centre de traitement des commandes d’Amazon au Canada.

Amazon to bring 600 jobs to Toronto with new fulfillment centre in Scarborough

Mitsubishi Aircraft, la division aéronautique du géant japonais, investira jusqu’à 135 M$ pour ouvrir un centre de recherche et développement à Boisbriand. Ce projet devrait créer 250 nouveaux emplois de qualité, dont une centaine dès la première année. L’entreprise nippone a choisi la région du Grand Montréal en raison de la présence de plusieurs autres joueurs de l’industrie aéronautique.

La Ville de Calgary déroule le tapis rouge pour l’entreprise Finger Food Advanced Technology Group, un fournisseur de solutions technologiques fondé en 2009 à Coquitlam, en Colombie-Britannique. Calgary a ainsi investi 3,5 M$ dans cette entreprise, qui doit ouvrir un centre technologique qui créera 200 nouveaux emplois.

Mi-septembre, Royer, un fabricant de chaussures et de bottes de travail, inaugurait officiellement sa nouvelle usine de Sherbrooke. Ce projet, de plus de 10 M$, permettra à l’entreprise de quintupler sa production. Elle prévoit de créer une trentaine de nouveaux emplois d’ici les trois prochaines années.

Le gouvernement du Québec a annoncé une aide financière de 10,2 M$ à l’entreprise de Trois-Rivières Les Menthes Rito, un soutien qui permettra à l’entreprise ravagée par un incendie il y a un an de « renaître de ses cendres ». La réouverture de cette entreprise spécialisée dans la fabrication de bonbons à la menthe, fondée en 1957, permettra de consolider les 57 emplois d’avant l’incendie, et d’en créer 25 nouveaux.

 

CONGÉDIEMENTS

Alors qu’une grève affecte durement les activités de General Motors aux États-Unis, plusieurs usines canadiennes du géant de l’automobile, et certains fournisseurs en subissent les contrecoups. Notamment les usines qui doivent fournir les usines américaines en grève, ou celles qui attendent des pièces en provenance des États-Unis. Le syndicat Unifor estime qu’environ 5 000 travailleurs au Canada ont été mis à pied temporairement en raison du conflit de travail chez nos voisins du Sud.

GM strike in U.S. leads to 4,600 layoffs in Canada, company and union say

À la mi-septembre, l’usine Meuble Idéal, à Saint-Charles-de-Bellechasse, fermait définitivement ses portes après 71 ans d’existence. Après avoir perdu Sears en 2017, un client majeur, l’entreprise n’a pas su se relever. 90 personnes perdront leur emploi.

À Warwick, le fabricant de moulures et de composantes de bois Roland Boulanger doit procéder à une série de mises à pied en raison d’importantes pertes de commandes. 80 personnes perdront leur emploi, alors qu’une centaine resteront en poste.

Transcontinental se détourne du secteur des médias depuis quelques années. Après avoir vendu ses magazines, ses hebdomadaires régionaux et le quotidien Métro Montréal, c’est au tour d’une série de publications spécialisées, incluant Les Affaires, de changer de mains. Deux entreprises, Groupe Contex et Newcom Media, ont acquis les publications spécialisées et les activités événementielles de la société. Ces transactions ont entraîné une vingtaine de licenciements.

 

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#