Activons-nous : les moyens pour intervenir contre la sédentarité en milieu de travail

La sédentarité gagne toujours plus de terrain dans nos modes de vie alors que le corps humain a une propension naturelle à bouger. Au travail, difficile d'être actif sans coup de pouce de la part des employeurs. Le nouveau rapport élaboré par l'Alliance canadienne pour des soins de santé durables du Conference Board du Canada et diffusé conjointement avec ParticipACTION, « Activons-nous! Agir pour réduire l'inactivité physique et la sédentarité », donne justement les clefs d'actions aux entreprises afin d'aider leurs employés à être plus actif.

 

Seuls 15% des Canadiens exercent les deux heures et demi d'activité par semaine conseillées par la Société canadienne de physiologie de l'exercice. Et pendant leurs heures de veille, les adultes sont sédentaires pendant dix heures. Tout aussi préoccupant : la position assise prolongée présente des risques plus élevés de maladies du cœur, de certains cancers, du diabète de type B, de surcharge pondérale et même de dépression. Autant dire que prendre soin des salariés devient un véritable enjeu de santé au niveau individuel, de l'entreprise mais aussi de la société.

Le rapport invite donc les organisations à développer une politique de bien-être et de santé auprès de leurs employés. Les bénéfices sont multiples : réduction de l'absentéisme, de la rotation du personnel, des accidents du travail, accroissement de la productivité et des performances mais aussi de la créativité. Outre ces avantages mesurables, d'autres intangibles viennent s'ajouter tels que l'amélioration des relations entre collègues, de la satisfaction des employés et de l'image de l'entreprise.

 

Des solutions à imaginer au niveau de l'entreprise

Consacrant de nombreuses heures à leur travail, les salariés dégagent difficilement du temps pour des activités physiques et sportives. Pour les entreprises, le défi ne s'arrête pas à cette seule question de temps. Il s'agit également de transformer les normes culturelles, notamment l'omniprésence de l'automobile et des écrans. Pour impulser des changements, le rapport suggère deux types d'initiatives. La première consiste à mettre en place, à destination de l'ensemble des employés, des campagnes de sensibilisation, des programmes d'éducation et des séances d'activité physique animées par des entraîneurs. La seconde cible les besoins particuliers des populations à risque en proposant des séances de tutorat, de conseils et des séances d'activité physique.

Pour aider les organisations, le rapport propose des axes de réflexions, des initiatives concrètes à mettre en place (programme de marche à pied quotidienne, salles d'activité physique disponibles sur place, primes d'incitation financière,…) ainsi que des exemples d'entreprises ayant déjà développé des programmes de santé et de mieux-être. Pour télécharger le rapport gratuitement (en anglais), rendez-vous dans l'espace librairie du Conference Board du Canada.

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#