Recrutement : les entreprises plébiscitent les adolescents

Commencer une carrière professionnelle très jeune est souvent possible seulement en créant une entreprise. Mais, les employeurs commencent à s'intéresser de près aux adolescents en les invitant à décrocher des jobs plutôt inhabituels.

Alors que les entreprises peinent à s'adapter aux exigences professionnelles des milléniaux, elles visent désormais leurs cadets. Pour ce faire, elles leur proposent de revêtir le costume de grand patron à l'instar de la compagnie Toys “R” US. Émile Burbige, une jeune adolescent québécois de 12 ans a en effet été embauché suite à concours pour devenir le quatrième PDG, président divertissement général, de la filière canadienne. Pendant un an, il aura pour missions de tester les jeux vendus par la chaîne de jouets et de formuler des recommandations aux parents via les médias.

Moins fun et plus ancré dans la réalité du monde du travail, Adecco organise, en France, depuis maintenant trois ans, le concours 1job2boss, pour devenir le bras droit du président d'un grand groupe. À la clef, un contrat d'un mois payé 7 000 € (10 357 CAD) sous forme de financement d'une année d'études. Les missions consistent à accompagner le PDG dans ses déplacements à travers le monde, émettre des avis et participer aux prises de décision. Seule condition pour présenter une candidature : être titulaire du Bac.

Pour les entreprises organisatrices, ces opérations permettent non seulement de communiquer sur leur marque employeur mais aussi d'aborder des candidats prometteurs qui apportent un regard neuf sur leur fonctionnement interne de l'organisation.

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#