Ce candidat est-il compatible avec votre culture d’entreprise ?

Il est compétent, qualifié et son CV est franchement impressionnant. Mais ce candidat que vous souhaitez embaucher est-il compatible avec les valeurs de votre entreprise ? Nos cinq conseils afin de répondre à cette question importante.

1. Faites de l’introspection

« Trop souvent, l’évaluation de cet enjeu important se résume à une impression générale, à un ″j’aime″ ou ″j’aime pas″ », déplore Louise Pauzé, présidente de Happico. Le problème, poursuit la spécialiste en culture organisationnelle, c’est que la culture d’entreprise est très difficile à définir. « Tout le monde en parle, mais personne ne l’a jamais vraiment vue! », ironise-t-elle. C’est pourquoi elle suggère, avant même de rencontrer les candidats, de s’asseoir et de s’interroger sur les valeurs derrière les prises de décision de l’entreprise. Bref, de mener un exercice d’introspection, mais à l’échelle organisationnelle plutôt qu’individuel.

 

2. Regardez d’où provient le candidat

Même s’il a quitté son précédent employeur en bons termes, la provenance d’un candidat peut fournir de précieuses informations sur la probabilité que la greffe prenne. « La culture d’entreprise est un peu comme l’ADN d’une compagnie, explique Louise Pauzé. Elle est unique et peut donc être utilisée pour différencier les organisations entre elles. » Est-ce qu’un candidat sera vraiment heureux dans l’écosystème qui est le nôtre? L’était-il seulement dans celui de son précédent employeur ? Telles sont les quelques questions qui doivent être examinées.

 

3. Mettez-le en situation

La ponctualité et la présence sur les lieux de travail sont-elles des aspects importants au sein de votre entreprise ? Ou, au contraire, le télétravail est-il monnaie courante ? Aussi anodins soient ces exemples, ils sont néanmoins la source de nombreuses tensions au sein des organisations. De là la nécessité de confronter un candidat sur ces points. « Plus les mises en situation seront précises et que les questions seront pointues, plus les valeurs de l’employé feront surface », souligne Louise Pauzé.

 

4. Définissez l’employé idéal

Qui sont les employés qui œuvrent depuis longtemps dans l’entreprise ? Ceux qui, bon an, mal an, y restent fidèles ? L’air de rien, les identifier et les interroger sur leurs motifs fournit de précieuses informations sur le type d’employé recherché. Ultimement, cela permet de mettre sur pied un archétype de l’employé modèle. Vous savez, celui qui incarne parfaitement les valeurs de votre entreprise?

 

5. Interrogez ceux qui s’en vont

Un employé qui quitte une entreprise en sait souvent long sur la culture de cette dernière. De là l’idée de pratiquer l’entrevue de sortie. « Les données récoltées, idéalement par l’intermédiaire d’une ressource neutre et extérieure à l’organisation, sont précieuses, soutient Louise Pauzé. Cela permet ultimement de savoir pourquoi le fit d’un employé était mauvais. » Avec le temps, un profil type de l’employé qui ne reste jamais bien longtemps dans l’entreprise émerge. Deux choix s’offrent alors : l’éviter ou travailler en profondeur sur sa culture d’entreprise afin de le retenir à l’avenir. 

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#