Chiffre clé: Le marché du travail canadien perd 1000 emplois en février

Malgré la baisse du prix du pétrole, le marché du travail semble se maintenir en février daprès lEnquête sur la population active de Statistique Canada. Voici ce quil faut retenir de cette dernière publication.

 

Une perte demplois plus faible au Canada

Alors que les analystes s’attendaient à une baisse plus fulgurante, le marché du travail n’imprime une diminution que de 1000 emplois sur le mois de février. Si l’on regarde dans le détail, on constate que l’emploi à temps plein a augmenté de 34 000 mais que l’emploi à temps partiel a accusé une baisse de 34 900. Avec moins de surprise, le chômage a augmenté de 0,2 point de pourcentage entre janvier et février pour atteindre 6,8 %.

 

Une hausse du chômage en Alberta

Conséquence directe de la baisse du prix du pétrole, l’Alberta a connu au cours du mois de février une forte hausse du chômage. Le taux y a augmenté de 0,8 point pour atteindre 5,3%, ce qui est considéré comme le taux le plus élevé dans la province depuis septembre 2011. Rétrospectivement, le mois dernier, son taux flirtait avec les plus bas du Canada. En l’espace d’un mois, l’Alberta a ainsi perdu 14 000 emplois, le plus souvent dans le secteur des ressources naturelles.

 

17 000 emplois de plus au Québec

Le Québec affiche, quant à lui, une hausse de 17 000 emplois, mais dans le travail à temps partiel uniquement. Le mois dernier, 16 000 emplois avaient également été recensés dans la province. Ces emplois concernent pour la plupart les secteurs du commerce, du transport et des soins de santé et d’assistance sociale. Le taux de chômage est toutefois resté à 7,4 %. Ce qui s’explique par l’arrivée en février de 19 600 personnes de plus dans la population active.

 

La construction et lenseignement, sources demploi

C’est dans ces deux secteurs que se sont réalisées les principales hausses d’emploi en février : +16 000 dans la construction et +15 000 dans l’enseignement. En revanche, 17 000 emplois ont été perdus sur la même période dans les ressources naturelles, marquant principalement la Colombie-Britannique et l’Alberta. 20 000 emplois ont également été perdus dans le secteur de la fabrication, notamment en Ontario et en Alberta. 

 

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#