Collègues… Et plus si affinités !

Proximité et échanges quotidiens, centres d’intérêts communs, ambitions partagées… Quels que soient les motifs qui amènent au coup de cœur, le lieu de travail semble être tout indiqué pour initier une relation sentimentale.

30 % des 697 salariés sondés par Harris Interactive ont confessé avoir déjà entretenu une relation au bureau. Mieux : 12 % ont affirmé avoir connu non pas une seule mais aux moins deux aventures avec un collègue au cours de leur carrière. Et loin des idées reçues, les rencontres en entreprise ne sont pas toujours sans lendemains. Elles peuvent au contraire conduire à des relations pérennes : 28 % des salariés interrogés ont ainsi épousé leur partenaire de travail, devenu partenaire de vie !

Si elles sont parfois délicates à gérer, ou voire interdites par la politique de certaines entreprises, les idylles au travail ne s’en accommodent pas moins des statuts hiérarchiques des tourtereaux du bureau.

Les femmes, moins nombreuses à être à la tête des entreprises, entretiennent le plus souvent des relations avec leurs supérieurs, qu’ils soient leur chef direct ou le grand patron de la compagnie qui les emploie. Elles sont ainsi 35 % à être davantage attirée par les décideurs et les salariés occupant des postes à responsabilité, contre seulement 17 % des hommes.

Autre tendance qui prime en cas de relation sur le lieu de travail : la discrétion. 30 % des salariés sondés ayant vécu une romance au bureau ont préféré – ou dû – dissimuler leur relation. Pour vivre heureux, vivons cachés ?

De simples collègues… à couple
A quel moment deux collègues de travail passent-ils d’une entente cordiale à une aventure amoureuse ? Certainement pas durant les horaires réguliers de bureau. En revanche, quelques 9 % des salariés interrogés ont succombé à leur collaborateur lors d’une longue soirée passée à travailler. Les moments de fêtes sont aussi propices à un réchauffement des relations : 14 % des salariés sont tombés sous le charme d’un de leurs pairs lors d’un 5 à 7, et 7 % lors d’un dîner ou du traditionnel party de Noël. Enfin, une rencontre fortuite hors du lieu de travail semble aussi encourager les salariés à envisager leur collègue sous un angle nouveau. Toujours selon le sondage, ils sont plus de 15 % à avoir sauté le pas après s’être croisés par hasard.

L’influence du travail sur les relations amoureuses
Part importante du quotidien, la vie professionnelle influe très largement sur les relations amoureuses. Les résultats du sondage sont sans appel : 5 % des salariés interrogés ont déjà dû dire adieu à l’élu de leur cœur en raison d’un travail trop prenant, d’un salaire trop faible, ou d’un désaccord profond quant au métier ou au secteur d’activité choisi par l’autre. Un comble : si le travail semble être fertile aux rencontres amoureuses, il est souvent la source de biens des ruptures !

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#