Pour les RH aussi, c’est la rentrée

A vos stylos, cartables et cahiers ! Dans les services RH aussi la rentrée a sonné. Le temps du retour aux affaires, et des bonnes résolutions pour mettre à profit au sein de l’entreprise le repos estival qui vient de s’achever. Revue en règles des initiatives, impératifs et autres bonnes idées à mettre en place en matière de gestion RH à la faveur de septembre.
 
L’été, « les gestionnaires ont pu adapter et assouplir certaines pratiques, sans créer de précédent. De cette manière, ils ont pu favoriser une rentrée où les ressources sont au mieux de leurs capacités », résume Florent Francoeur, président-directeur général de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréées. A l’heure de reprendre, reposé, le chemin du bureau, il s’agit maintenant en effet de récolter les fruits et bons points de l’été, et de procéder, en douceur, au réengagement complet des troupes.
 
Objectif : retour à la normale
 
Au plus fort de la chaleur et du soleil de l’été, les complets, par exemple, ont souvent été rangés au placard. Si les tenues d’été décontractées ont eu toute leur place au fil des mois d’été, vient avec septembre le temps de renfiler costumes et tailleurs plus stricts. L’objectif ? Formaliser à nouveau ce cadre très spécifique qu’est le lieu de travail, afin que ce soupçon de rigueur en plus se retrouve sans attendre au cœur des tâches réalisées par les salariés de l’entreprise.
 
Aussi, « les employés ont peut-être pu bénéficier d’horaires de travail souples au cours de l’été, grandement appréciés », rappelle Pascale Bouchard, présidente-fondatrice de Nexa, cabinet de recherche de cadres. Alors, avec la fin de la période estivale, doit aussi revenir le temps des horaires de bureau habituels. L’idée, là encore ? Rompre définitivement avec les conditions d’exercice souvent plus souples sous le soleil, et faire place de nouveau à la normalité, en adoptant un rythme davantage soutenu, requérant investissement et présence au sein de l’entreprise. Ce qui n’empêche en rien la possibilité de rediscuter, à l’occasion de la rentrée, des aménagements visant à concilier d’une façon plus adéquate le temps du travail et le temps laissé libre pour la famille et les occupations personnelles. Ainsi que le souligne Florent Francoeur, « l’engagement des travailleurs au sein de leur entreprise dépend aussi de la manière dont on les traite. De nombreuses entreprises en sont conscientes et cherchent à conserver leur personnel en leur offrant une plus grande qualité de vie au travail. » La remobilisation des employés peut donc aussi passer par une redéfinition de ce qu’est la semaine de travail régulière : formalisée et adaptée à chacun, entreprises comme salariés pourront y trouver leur compte, les premières bénéficiant de la reconnaissance des seconds, satisfaits de pouvoir profiter autrement de leur répartition hebdomadaire entre famille et bureau.
 
En septembre, place au changement
 
Nouveaux projets, chantiers à initier, procédés et fonctionnement à revoir ou à mettre en place… La rentrée peut aussi être le moment propice pour intégrer des méthodes de travail nouvelles, et procéder à quelques changements. Dans la ligne de mire : la performance de l’entreprise et l’investissement des salariés dans la réussite de leur compagnie.
 
Montée en compétences directes pour certains, planification de sessions de formation pour d’autres, réorganisation des responsabilités entre différents services et équipes… Les leviers d’action sont multiples, et doivent servir un même but : offrir aux salariés une reconnaissance accrue. Ainsi que poursuit Florent Francoeur : « lorsque le salarié considère qu'il possède une place bien définie au sein de l'organisation et que sa contribution est appréciée à sa juste valeur, il est plus enclin à s'engager dans son travail et à se surpasser. C’est ainsi que la reconnaissance est une source de motivation qui pousse l’employé à s’investir dans son travail. » Un investissement clairement recherché à l’aube de l’automne, après l’attentisme et le possible relâchement causés par l’été et son beau temps.
 
La rentrée, l’heure de recruter ?
 
L’été n’est sans aucun doute pas la période la plus propice pour recruter et intégrer à l’entreprise de nouveaux salariés. Congés des recruteurs et absences de nombreux chercheurs d’emploi, partis eux aussi sur le chemin des vacances, ont souvent mis un coup d’arrêt, aux entrevues et analyses de candidatures. Pourtant, si soleil, plage et voyages ont pu faire oublier pour un temps les besoins en personnel de l’entreprise, reviennent à la rentrée les impératifs des compagnies en la matière.
 
Volonté d’expansion, nécessité de remplacer les futurs retraités, problématiques de pénurie de main d’œuvre … La rentrée peut être, plus que jamais, le moment idéal pour recruter. D’autant qu’à cette période arrivent sur le marché de l’emploi des nouveaux venus, tout juste diplômés. Une occasion idéale pour les rencontrer, et pour embrasser au mieux les impacts démographiques liés au recrutement qui secouent aujourd’hui les entreprises. « Alors qu’il n’y a pas si longtemps on parlait de comment attirer et fidéliser la génération Y, aujourd’hui on parle de la génération C, pour Communication, explique Pascale Bouchard. On s’adresse ici aux 12 à 25 ans, des technophiles, des gens très habiles aux niveaux des outils de communication, qui ont un sens de la communauté, et qui aiment la communication directe, instantanée, et en temps réel. » 
 
S’il est encore tôt pour s’intéresser de façon directe aux plus jeunes d’entres eux, la rentrée peut être le moment d’attirer l’attention des plus âgés, tout juste débarqués sur le marché des actifs, compétences en poche. Le bon réflexe pour les atteindre, avec le retour de cette période studieuse ? Garder les réseaux sociaux à portée de main, outils de communication majeurs de cette classe d’âge, et vecteurs de contacts potentiellement fructueux en vue d’un prochain recrutement.
 
Un soupçon de formalisme, l’occasion d’insuffler de nouvelles méthodes et organisations du travail, et l’opportunité de recruter autrement : septembre est décidément l’heure de la reprise pour les services RH.
 
 
 
 

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#