« Renforcer, par la fusion, notre identité » Chantale Boutin, Présidente-directrice générale de CFC

Dolmen

Le 1er mars dernier, les entreprises Groupe Conseil CFC et Dolmen Capital Humain unissaient leurs forces et leur expertise, et formaient ainsi la nouvelle plus grande firme québécoise en matière de services et d’accompagnement RH : CFC Dolmen. Retour sur cette fusion à valeur ajoutée avec Chantale Boutin, présidente-directrice générale.

Quels motifs ont prévalu à la fusion ?

Le Groupe Conseil CFC, du haut de ses 47 années d’expérience dans le secteur des ressources humaines et du management, a notamment pu mesurer les évolutions des pratiques et des besoins des entreprises, et formuler plusieurs constats.

Première des certitudes, confirmée notamment par la crise et les difficultés économiques inhérentes : les entreprises sont en constante recherche d’accélérateur de performance. Dans un contexte d’environnement technologique où tout se passe toujours plus vite, dans un marché mondialisé et toujours plus ouvert à l’international et à la concurrence, les prises de conscience directionnelles se doivent d’être rapides, et les compétences individuelles sans cesse réactualisées. Pour répondre à ces réalités nouvelles, il nous fallait augmenter notre offre de services en amont, c’est-à-dire proposer à notre clientèle un atout indispensable d’identification des compétences et des enjeux propre à chaque équipe, salarié et situation potentielle.

C’est chose faite avec l’appui de Dolmen Capital Humain, qui, grâce à ses neuf ans d’expertise en évaluation et gestion des talents, apporte non seulement un diagnostic pertinent, anticipé et effectué à distance pour mieux coller aux impératifs d’efficacité et de réactivité ; mais aussi une capacité à quantifier les éléments de progression des processus instaurés avec plus de précisions que les traditionnels indicateurs comportementaux, souvent vagues et trop peu concrets. Ici les entreprises savent comment, pourquoi, et combien les changements opérés agissent et se traduisent en bénéfices : un atout non négligeable.

Ce qui nous amène au second constat préalable à la fusion de nos deux sociétés : face à la consolidation de l’offre de services des grands cabinets, il nous était important d’avoir une force de frappe qui permette de répondre activement et le plus largement possible aux demandes de notre clientèle, et qui dans le même temps saurait asseoir notre présence sur le marché et notre potentiel concurrentiel.

Quelle est la valeur ajoutée pour le client ?

Nous sommes désormais en capacité de mettre en place pour le compte de nos clients des plans d’affaire “humains” complets, à l’instar de plans mercatiques, comblant ainsi une lacune d’autant plus dommageable face aux questions démographiques et départs à la retraite qui s’imposent aux services des ressources humaines des entreprises aujourd’hui. En conjuguant à bon escient les atouts et savoir-faire du Groupe Conseil CFC et de Dolmen Capital Humain, nous maîtrisons des services croisés sur l’ensemble des grands enjeux organisationnels du moment, de la rétention de personnel au développement des talents, en passant par les processus de recrutement. Nous introduisons dans chacun de ces axes cruciaux la notion d’accélération et d’agilité, appropriée aux particularités des années 2010, où tout bouge rapidement.

Autre nouvel aspect positif : si nous agissons auprès de grandes entreprises telles que Bombardier, les Caisses Desjardins, et nombre d’autres acteurs majeurs des secteurs de la banque, des assurances, de l’industrie ou encore de la santé, nos services sont désormais également accessibles, via le volet d’évaluation et de diagnostic, à des plus petites structures de type PME.

Votre regard sur les pratiques RH aujourd’hui, guichet unique en tête ?

Les offres de services aujourd’hui semblent devenir de plus en plus pointues, et misent sur des créneaux, tel le conseil stratégique. Nous assistons à l’émergence d’un marché d’indépendants spécialisés, qui certes sont à même de répondre de manière rapide et précise sur des problématiques ciblées, mais restent fragiles et le plus souvent incapables de prendre en charge de façon globale de vastes enjeux.

En parallèle, nombre de grandes firmes de l’intervention en ressources humaines affirment leur expertise et leur capacité d’action efficiente sur des créneaux tels que le recours aux outils technologiques ou le pur conseil. Mais si toutes incluent dans leurs offres des mineures en développement de compétences, peu se spécialisent pour autant dans une approche directement centrée sur l’évolution des personnes. Face à l’ensemble de ces pratiques, notre politique consiste à proposer un guichet d’intervention auprès d’une personne, d’une équipe, ou d’une organisation toute entière, identifiée dans son environnement, auprès de laquelle nous instaurons des actions de coaching, de formation… Bref, nous assurons un accompagnement complet, de la formulation de résolution à la transformation effective.

Le marché se structure, il est vrai, de plus en plus vers le guichet unique. L’une des causes premières à ces nouvelles réalités dans le monde des ressources humaines sont les entreprises elles-mêmes, de plus en plus demandeuses de ce type de service centralisé et automatisé. Mais il n’empêche que ces dernières restent aussi à la recherche d’un interlocuteur qui soit capable de traiter l’ensemble des problèmes existants. C’est là que se situe le défi pour les cabinets s’appuyant sur une offre de guichet unique : il s’agit d’être capable de satisfaire des requêtes les plus larges possibles, chose qu’à CFC Dolmen nous sommes désormais en mesure d’offrir.

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#