Augmentations de salaires : le secteur de l’énergie toujours prometteur

Augmentations de salaires : le secteur de l'énergie toujours prometteur

Le secteur de l'énergie domine cette année encore en matière d'augmentations de salaires actuelles et projetées, d'après l'enquête 2014-2015 sur la planification de la rémunération au Canada par Mercer, menée auprès de près de 700 employeurs. Ce sont ainsi les provinces de l'Alberta et de la Saskatchewan qui enregistrent les hausses les plus importantes…

En 2015, l'augmentation moyenne du salaire de base au Canada prévue est de 3%, soit la même que celle enregistrée en 2014. L'énergie se positionne toujours comme le secteur le plus intéressant pour les salariés puisque la hausse devrait atteindre 3,7% l'année prochaine, après une progression de 3,9% en 2014. À l'opposé, ce sont les secteurs du matériel de transport, des biens de consommation et du commerce de gros et de détails qui enregistrent les prévisions les moins intéressantes, avec respectivement 2,6%, 2,7% et 2,7%. Si l'on retire le secteur de l'énergie des calculs, l'augmentation moyenne du salaire de base à travers le pays descend à 2,9%.

Des provinces mieux servies que d'autres

Naturellement, ce sont les provinces les plus riches en ressources énergétiques qui connaissent des augmentations de salaires actuelles et projetées les plus importantes. Ainsi, les salariés de l'Alberta devraient percevoir en 2015 une augmentation de 3,2% en moyenne, et ceux de la Saskatchewan de 3,1%. Le Québec et les provinces de l'Atlantique ferment la marche avec des prévisions de 2,8%.

De légères disparités entre salariés

En 2014, des augmentations de salaires ont davantage été octroyées aux membres de haute direction (3,2%) et aux cadres (3,1%). Les autres catégories d'employés ont vu des hausses de rémunération inférieures ou égales à la moyenne nationale : professionnels (3%), soutien administratif et techniciens (3%), production et services (2,9%). Pour l'année prochaine, l'écart sera un peu moins important avec des taux d'augmentation oscillant entre 3 et 3,1%. Les personnels de haute direction verront une légère baisse dans la progression de leur salaire (-0,1%) contrairement aux salariés de la production et des services (+0,1%).

La performance davantage récompensée

Par ailleurs, l'enquête montre que les salariés les plus performants reçoivent des augmentations de salaire plus conséquentes. Ceux ayant été récompensés pour leurs bons résultats ont connu une hausse de 5,0% en 2014. Alors que ceux ayant enregistré un rendement médian ont obtenu 2,9% d'augmentation et les moins performants 0,3%. La tendance devrait demeurer identique en 2015, avec des prévisions d'accroissement de salaire de 5,2% pour les employés les plus performants.

L'importance du plan de carrière

Enfin, l'enquête a permis de faire ressortir que 38% des employeurs ont mis en place un schéma de carrière pour leurs salariés. Coordonné avec la planification de la relève, la formation, le perfectionnement professionnel et la gestion du rendement, ce schéma permet aux employés de gérer leurs propres choix professionnels. Pour leur part, les employeurs peuvent ainsi mieux définir leurs exigences en matière de recrutement et de gestion des compétences. De quoi améliorer le rendement des organisations. Parmi les 62% employeurs qui n'ont pas établi de plan de carrière, la moitié envisagent de le faire.


 

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#