Jeunes canadiens : des conditions d’emploi inégales

Trois analystes de Statistique Canada se sont penchés sur l'évolution des conditions d'emploi des jeunes au cours des trois dernières décennies. Résultats des courses : ils éprouvent plus de difficultés à entrer sur le marché du travail malgré une scolarisation plus longue. Toutefois, les 15-34 ans ne sont pas égaux en matière d'emploi.

 

Les Canadiens de 15 à 34 ans se distinguent tout d'abord par un niveau de scolarité plus élevé par rapport aux générations précédentes. Selon l'Enquête sur la population active (EPA), 93% des femmes et 89% des hommes âgés de 20 à 24 ans étaient titulaires d'un diplôme d'études secondaires en 2012. Ils étaient respectivement 84% et 79% en 1990. Les jeunes de 25 à 29 ans étaient quant à eux 68% à détenir un diplôme d'études postsecondaires en 2011, comparativement à 43% en 1981, d'après les chiffres de l’Enquête nationale auprès des ménages. En 2012, 58% des 15 à 24 ans étaient étudiants à temps plein, contre 39% en 1981. Plus la durée d'études s'allonge, plus le temps de séjour chez les parents s'étend. En 2011, 59% des 20 à 24 ans et 25% des 25 à 29 ans vivaient ainsi dans le foyer familial, alors qu'ils étaient 42% et 11% en 1981. Enfin, la carrière des jeunes Canadiens démarre plus tard avec des taux d'emploi à temps plein qui atteignaient leur maximum à 31 ans en 2012, contre 25 ans en 1976.

 

Les moins de 25 ans sur la touche

Les conditions d'emploi des hommes et les femmes de moins de 25 ans ont connu un déclin entre 1981 et 2012. Le taux de chômage est ainsi passé de 13,7% à 15,9% pour les hommes et de 11,7% à 12,6% pour les femmes sur cette période. Autres chiffres témoignant d'une détérioration pour cette tranche d'âge : des taux d'emploi à temps plein en chute qui sont passés de 72,1% en 1981 à 57,1% en 2012 pour les hommes et de 57,8% à 46,1% pour les femmes. Enfin, le salaire horaire médian (en dollars constants) a diminué parmi les emplois à temps plein, à savoir 13% pour les hommes et 8% pour les femmes. L'ensemble de ces tendances a toutefois été moins prononcé dans les provinces productrices de pétrole.

 

Les femmes de 25 à 34 ans tirent leur épingle du jeu

Les femmes de 25 à 34 ans ont quant à elles vu leurs conditions d'emploi s'améliorer entre 1981 et 2012. Avec un taux de chômage qui est passé de 8,3% en 1981 à 6,2% en 2012, elles occupaient davantage d'emplois à temps plein, 47,7% en 1981 et 61,7% en 2012. Enfin, leur salaire horaire médian à temps plein a augmenté de 13% en 30 ans.

 

Les hommes de 25 à 34 ans mieux lotis dans les provinces productrices de pétrole

En revanche, les hommes de 25 à 34 ans ont connu de moins bonnes conditions d'emploi avec un taux de chômage qui a augmenté de 6,2% en 1981 à 7,5% en 2012. Ceux qui vivaient dans les provinces productrices de pétrole (Alberta, Saskatchewan, Terre-Neuve-et-Labrador) ont affiché des taux d'emploi à temps plein plus faibles en 2012 qu'en 1981, mais ont enregistré des salaires en augmentation de 6%.

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#