L’automatisation : une menace pour les emplois ?

 

L'impact du développement de robots physiques, de logiciels et d'applications d'intelligence artificielle divise les experts. Une étude publiée par le centre de recherche américain Pew en témoigne avec 48% des interrogés qui estiment que l'automatisation va détruire des emplois mais aussi creuser les inégalités entre les revenus. Les 52% restants y voient, pour leur part, une opportunité de se débarrasser des tâches indésirables et de créer de nouveaux emplois pour les travailleurs humains.

 

47% des emplois seraient automatisables d'ici 20 ans. Une autre étude menée par des universitaires d'Oxford montre une véritable inquiétude quant à une montée fulgurante d'un « chômage technologique ». Selon eux, certains métiers ont une probabilité de plus de 95% d'être effectués, à l'avenir, par des machines comme analystes, secrétaires, dockers, employés de banque, réceptionnistes, ou encore caissiers.

 

Vers une nouvelle ère qui inquiète

Voitures sans chauffeur, livraisons effectuées par des drones, assistants personnels sur téléphone intelligent ou encore journalisme par algorithmes,… Voici quelques exemples de ce que pourrait changer l'automatisation d'ici 2025 dans nos vies quotidiennes d'après les experts interrogés par Pew. Un nouvel environnement qui menacerait une grande majorité de travailleurs pour 48% d'entre eux. Lee Rainie, directeur du projet Internet de Pew, craint que le développement de l'automatisation entraîne « un rétrécissement de la classe moyenne et une explosion du nombre de chômeurs » et augmente par conséquent la précarité et creuse davantage les inégalités entre les revenus.

 

De nouveaux emplois en gestation

Toutefois, la majorité des experts (52%) voit dans le développement des équipements technologiques l'opportunité de confier les tâches les moins plaisantes à des robots et de générer ainsi de nouvelles activités. En effet, pour créer et entretenir ces appareils, des travailleurs compétents seront nécessaires. La plupart des experts interrogés pense par ailleurs que la révolution de l'automatisation entrainera des changements majeurs dans la nature même des emplois.

 

Une question qui divise depuis longtemps

La disparition des emplois à cause de l'innovation technologique n'est pas une nouveauté. Dans les années 60 aux États-Unis, plusieurs chercheurs et lauréats du prix Nobel avaient attiré l'attention du président de l'époque, Lyndon Johnson, dans un manifeste dénonçant « une large vague de chômage technologique » à cause du développement des machines et ordinateurs. Ce qui inquiète aujourd'hui est plutôt la rapidité de la technologie à détruire plutôt qu'à créer des emplois. Mais des experts, comme Vinton Cerf, vice-président de Google, a commenté pour l'étude de Pew que « historiquement, la technologie a créé davantage d’emplois qu’elle n’en a détruit, il n’y a pas de raison de penser autrement dans le cas présent ». Peut-être de quoi rassurer les plus pessimistes…
 

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#