Seulement 6% des entreprises proposent une retraite progressive à leurs employés

Les entreprises canadiennes peinent à structurer la transition vers la retraite de leurs employés, d'après une récente étude menée par Morneau Shepell, société de services et conseils en ressources humaines. Si quelques unes proposent des programmes exhaustifs de planification, la majorité n'étudient les demandes qu'au cas par cas.

 

Quelle importance donnent les entreprises à la transition de leurs employés vers la retraite ? À en croire l'Enquête de 60 secondes menée par Morneau Shepell auprès de 62 employeurs et publiée en décembre dernier, elle n'occupe qu'une place infime dans la gestion des ressources humaines. En effet, seulement 6% des entreprises ont mis en œuvre un programme de réduction du nombre d'heures de leurs employés à l'approche de la retraite. 53% se positionnent dans une démarche passive : à défaut de programme officiel implanté, elles étudient toutefois les demandes de manière individuelle. Et près d'un tiers (31%) ne proposent aucune possibilité de réduction des heures.

 

Des initiatives plutôt timides

L'implantation de véritables programmes de planification pour amener les employés vers une retraite progressive s'avère parcellaire. Pour les salariés qui prendront leur retraite dans les cinq à dix prochaines années, 55% des entreprises disent les informer à l'aide d'outils tels qu'un site intranet ou un fournisseur externe. Alors que 48% proposent des séances d'information et de planification financière en groupe, seulement 19% offrent des séances individuelles. L'accompagnement psychologique ne fait l'objet de programmes établis que dans 11% des organisations interrogées. Enfin, 27% des entreprises ne prévoient aucun programme de planification pour leurs futurs retraités.

 

Des conséquences pourtant bénéfiques

Inciter les employés à participer à la préparation de leur retraite demeure pourtant primordial. D'une part les futurs retraités augmentent leurs chances de réussir leur accession à la retraite aussi bien sur le plan financier que sur le plan psychologique. D'autre part, les entreprises peuvent ainsi planifier la relève, améliorer la productivité au sein de l'organisation et accroître la satisfaction de leurs employés.

 

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#